Journal de voyage

Nouvelle Zélande

Située aux environs du 45 degré de latitude Sud (La France est située à 45 degré de latitude Nord), les deux îles principales de la Nouvelle Zélande constituent le joyau du Pacifique Sud.

Le climat est doux et très humide favorise une végétation qui a été malmenée le siècle dernier sous l’action de l’homme et plus particulièrement des éleveurs de moutons. Nous trouvons pour 7 millions de newzélandais, 60 millions de têtes de moutons.

Les habitants de ces îles sont pour 80% d’origine européenne et les 20 derniers pour-cent d’origine Maoris. Cette prédominance européenne à façonné le paysage. La campagne anglaise a été reconstituée dans ces deux îles; échappent à cette organisation les endroits montagneux, volcans pour l’île du Nord et les Alpes pour l’île du Sud. Ce paysage « sauvage » représente 30% du territoire, il est géré avec talent par le Département de la Conservation.

Ce sont ces 30% qui m’ont intéressé en ce mois de mars 2003.

Accompagné de 10 randonneurs, les volcans de 2200m et les montagnes dont le Mont Cook (3753m) se sont révélés être des espaces particulièrement riches botaniquement. De nombreuses espèces végétales observées ne figurent pas ou peu dans nos collections botaniques.

l’Ile du Nord ou « Ile Fumante »

située dans la zone géothermale de Rotorua. Les habitants vivent ici sur le chaudron du diable. Geysers, fumerolles, lacs de boue bouillonnante etc... toute la région sent le soufre. Des sites exceptionnels à l’échelle de la planète.

- Le Parc National de Tongariro avec ses volcans actifs, est la zone la plus explosive de l’île, classée patrimoine mondial de l’humanité. Le « Tongariro crossing » est considéré comme la plus belle randonnée à la journée du pays.
- Le Parc National d’Egmont avec le Mont Taranaki (2518m) possède un cône sommital parfait est situé à quelques kilomètres de la mer Tasman.

Les observations et collectes de 0 à 1200 mètre d’altitude se sont révélées intéressantes mais figurant très souvent dans nos jardins: Astelia, Hebe, Olearia, Pseudopanax, Pseudowinterii, Griselina; Mais de 1200 à 1500 m l’univers minéral reprend ses droits et seul quelques Brachyglottis, Hebe et renoncules se sont établis; puis à partir de 1500 m aucune végétation à l’exception de quelques lichens et de joubardes.

L’Ile du Sud, Ile de Jade ou Ile montagneuse

Cette île est composée de diverses régions comme:

  • Le Parc National de Paparoa présentant des falaises calcaires recouvertes d’une végétation tropicale dense, des colonies de phoques le long de la côte, les fameux « Pancakes Rocks ».
  • Le Parc National de Westland propose un paysage d’énormes glaciers (Franz Joseph et Fox) qui descendent à 300 mètres d’altitude au coeur de la forêt quasi tropicale, la mer de Tasman à quelques encablures, paysage détonant.
  • Le Parc National d’Aspiring composé du Mount Aspiring, le « Cervin de l’hémisphère Sud ». Quand les montagnes se mêlent aux grands lacs turquoise et aux troupeaux de moutons.
  • Le Parc National de Fiordland montre des montagnes glaciaires escarpées, fjords habités de pingouins, forêts tropicales épaisses, le cinquième plus grand P.N. de la planète. Un terrain de jeu à la hauteur de la réputation du pays.
  • Le Parc National de Mount Cook: le « Géant des géants » qui de ses 3754 m domine les magnifiques lacs Pukaki et Tekapo.
  • L’ensemble des parcs de Westland, Aspiring, Mount Cook, Fiordland est classé « Patrimoine mondial de l’Humanité ».

Observations botaniques

Le régime climatique du parc Fiordland se révèle impressionnant: 12 mètres d’eau à l’année au sommet, 6 mètres au niveau de la mer.

Mes observations botaniques ont été les suivantes:

- Nothofagus (de 25 à 30 mètre de haut) fusca, solandrii, trucata, menziensii var. Cliffortioides

et sous couvert j’ai rencontré les espèces suivantes:

  • Libocedrus plumosa
  • Pseudowintera colorata
  • Melicytus ramiflorus
  • Coriaria arborea
  • Lobelia glabrata
  • Aristotelia serrata
  • Griselina lucida
  • Griselina littoralis
  • Dracophyllum lessionanum
  • Dracophyllum longifolium
  • Myrsine australis
  • Coprosma crassifolia
  • Coprosma propinqua
  • Coprosma robusta
  • Coprosma linearis
  • Coprosma parviflora
  • Coprosma rigida
  • Coprosma tenuifolia
  • Vitex lucens
  • Fuchsia excorticata ( de 12 mètres de haut )
  • Pseudopanax arboreus ( de 12 mètres de haut )
  • Schefflera digitata
  • Carpodetus serratus
  • Prumnopitys taxifolia
  • Podocarpus hallii
  • Pittosporum ralphii.....

Il est certain que les collections figurant dans nos jardins océaniques regroupent beaucoup d’espèces situées dans les zones de 0 à 800 mètres.

Les espèces situées à partir de 800m à 2200m et plus ( soit environ 40 ) devrait se révéler rustiques sous notre climat et j’espère pouvoir les diffuser dans quelques années dans notre pépinière du Poërop.

Mars 2003
Jean Merret

Plantes installées dans l'Arboretum issues de récoltes de graines

  • Aristotelia serrata
  • Coprosma chathamica
  • Fuchsia excorticata
  • Olearia illicifolia
  • Pittosporum tenuifolium ssp colensoi
  • Pseudopanax colensoi
  • Dianella nigra
  • Rubus parvus
  • Myrsine salinica
  • Weinmannia racemosa
  • Myrsine australis
  • Lophomyrtus obcordata